Prendre rendez-vous :
06 50 69 44 16

Mes patients vous parlent de la thérapie EMDR

Nathalie, 46 ans, réalisatrice
"Beaucoup de choses ont changées pour moi grâce à l’emdr. Cette technique m’a permis de sortir de certaines pensées répétitives qui m’empêchaient d’avancer ou de me concentrer dans ma vie de tous les jours. Ça m’a aussi et surtout permis de retrouver ma place dans ma vie et parmi les gens qui m’entourent, alors que je me sentais souvent en décalage à cause de différentes angoisses (qui me donnaient l’impression d’être « bloquer à l’intérieur de moi-même »). Je me suis donc ouverte vers l’extérieur, j’ai découvert de nouveaux centres d’intérêt, tout en me sentant capable de les mettre en pratique car j’ai retrouvé une forme de confiance en moi (pour moi-même et face au monde extérieur).

L’emdr m’a permis d’apaiser certaines émotions, certaines angoisses et donc d’améliorer une sorte de trouble du comportement que j’avais, de faire baisser certaines phobies sociales que j’éprouvais. Elles peuvent revenir quand je suis fatiguée ou trop stressée, mais globalement, les choses se sont vraiment bien améliorées pour moi."

Jeanne, 35 ans, agronome

“J’ai contacté Géraldine Kahn parce que j’étais en incapacité de reprendre une vie sociale et professionnelle suite à des épisodes de vie douloureux. La psychanalyse ne m’aidait plus. Le travail EMDR m’a d’abord étonnée. Après deux ans, je suis heureuse de repartir dans la vie avec de nouveaux fonctionnements, une grande confiance et des ressources multiples.”

Cecile, 30 ans, orthophoniste
"Il y a quelques mois, j'ai poussé la porte de Géraldine Kahn avec un espoir : celui d'enfin faire la paix avec moi-même. Après plusieurs essais de différentes thérapies, cela semblait terriblement surréaliste et ambitieux. J'ai pourtant trouvé auprès de cette thérapeute une écoute attentive et bienveillante, une méthode efficace, un plan de bataille bien défini. L'EMDR, lorsqu'elle est bien pratiquée, soulage durablement les séquelles de traumatismes. Force est de constater que ces quelques mois de thérapie ont tout changé !
Je peux aujourd'hui tourner la page rassurée sur ma valeur, capable de faire des choix, nourrie d'affirmations positives, enrichie de méthodes pour calmer les angoisses qui voudraient revenir !"
Isabelle, 36 ans, enseignante

Grâce à l’EMDR, j’ai repris confiance en moi et j’ai eu le courage de reprendre mes études, de changer de lieu de travail et même d’emménager dans une nouvelle ville alors que quelques mois auparavant j’étais encore bloquée physiquement et mentalement par des idées négatives et le souvenir d’événements douloureux. Les séances d’EMDR m’ont permis de regagner confiance en moi et de faire davantage confiance aux autres. J’ai également appris à mieux identifier et gérer mes émotions. Ce sont des séances intenses et parfois difficiles mais les bienfaits sont incalculables. Je n’ai plus peur de sortir seule dans la rue (alors qu’avant je ne pouvais plus quitter mon appartement sans être accompagnée) et ma relation aux autres s’est nettement améliorée.

Par ailleurs, Géraldine Kahn m’a appris des techniques de relaxation et de visualisation qui me permettent d’appréhender les situations difficiles plus sereinement. En évacuant le stress, je peux maintenant mieux me concentrer et avancer vers mes objectifs.

Laurence, responsable pédagogique, école de commerce

Je suis arrivée en septembre 2016 dans le cabinet de Géraldine Kahn, en lui expliquant les larmes plein les yeux que je n’avais plus envie de vivre. J’ai eu l’impression qu’elle doutait de mes paroles, elle a alors immédiatement vérifié par quelques questions et elle m’a rapidement proposé de démarrer une thérapie par l’EMDR. J’ai terminé ma thérapie en juin 2017. Si l’on tient compte du temps des vacances respectives, cela a duré 6 mois. Mais qu’est ce que 6 mois pour avoir envie de vivre? Enfin ne plus être en révolte contre des personnes proches de son entourage, enfin se sentir sereine, enfin se sentir en paix avec soi même. J’avais déjà fait par le passé 2 thérapies « classiques » de 18 mois environ chacune, je suis donc à même de les comparer avec l'EMDR.

Les résultats ont été plutôt rapides, parfois immédiats et toujours spectaculaires

Difficile parfois, douloureux certainement. L’EMDR consiste à rechercher et désensibiliser des souvenirs qu’on a voulu oublier.

Quand j’entends mon entourage proche me dire : arrête de  « psychoter »  oublie le passé et pense plutôt à ton avenir, je me compare à une locomotive qui avait peine à avancer et traînait, dans le déni ou l’ignorance des wagons beaucoup trop lourds pour moi; wagons remplis de souvenirs douloureux, enfouis au plus profond de moi même, qui m'ont empêché, d’être sereine et d’avoir confiance en moi pendant 63 ans (moralement et physiquement)

Grâce à l’EMDR et à Géraldine Kahn, je suis parvenue à décrocher mes wagons et j’ai pu enfin «aller vite» c’est à dire ne plus vivre à genoux, vivre la vie que j’ai toujours voulu avoir, savoir dire non.

Car en fait nous avons tout ce qu’il faut pour être en accord avec nous même et nous accepter mais nous sommes nos propres freins.

En allant chercher des souvenirs enfouis dont nous n’avons plus conscience, nous vivons avec notre raisonnement d’adulte et notre cœur d’enfant. Voilà pourquoi je ne parvenais pas à comprendre : je raisonnais avec mon esprit d’adulte mais mes souvenirs douloureux de l’enfance n’étaient pas compris et donc guéris pour autant. En fait je n’imaginais pas que l’enfant qui avait souffert était marqué à tout jamais, je pensais qu’avec le temps, on oubliait…

Aujourd’hui je me dis que même si la vie est parfois douloureuse, elle vaut vraiment la peine d’être vécue. Je suis à ce jour sereine, j’ai repris confiance en moi et surtout j’ai envie de vivre et d’être  heureuse. De rattraper le temps perdu, c’est une question de mental. Grâce à mon nouvel état, mais surtout grâce à Géraldine Kahn et son savoir faire, oui c’est possible.

Tous ces efforts mais quelle récompense et surtout quelle libération.

Merci Madame Kahn d’être si disponible pour nous 

Rose, 27 ans, sage femme

"Je voulais vous faire part de l'impact positif de l'ensemble de notre travail sur ma vie quotidienne. Tout le stress "emmagasiné" depuis toutes ces années à disparu. 
Je me sens légère et détendu avec la capacité de prendre du recul et de ne plus vouloir absolument tout maîtriser. 
Désormais je m'affirme, suis mes propres valeurs et n'ai plus "peur de vexer" si quelque chose ne me convient pas. Ce changement dans ma vie était indispensable !"

Blanche, 47 ans, cadre manager

"Voilà bientôt 5 ans que je suis une thérapie suite à un parcours de vie compliqué.

J'ai commencé un travail classique, très difficile.
Rapidement, Mme Kahn m'a proposé d'expérimenter une nouvelle méthode arrivée des US.

L'EMDR :
je dois dire que j'ai très vite été réceptive. Les résultats ont été instantanés, douloureux mais extrêmement efficaces.
la concentration et le travail oculaire exercent des interactions dans une partie du cerveau et réveillent des souvenirs enfouis
Je pleurais à chaque séance. J'ai sorti des épisodes de je ne sais où !
Je me suis accrochée, parfois, je me suis fait violence pour continuer avec cette peur d'avoir encore plus mal.
Mais les résultats étaient spectaculaires et rapides.
A ce jour, je suis fière, J'ai fait un grand travail sur moi, je sais enfin qui je suis, du coup, je me respecte plus.
J'ai réglé mes comptes avec moi-même et tous mes vieux démons.
Je suis prête, libérée et libre pour démarrer cette nouvelle vie qui m'attend.

Un grand merci à ma psy qui m'a fait confiance dans cette reconstruction. "
Blanche

Mounir, 21 ans, étudiant
"J'ai connu l'EMDR grâce à madame Kahn. Cette technique m'a été proposée dans le but de mettre de la distance  avec des événements qui m'ont traumatisé. Je vous avoue qu'au début j'étais sceptique, je me demandais comment le fait de bouger mes yeux pourrait me faire changer de façon de penser ! Et bien ça fonctionne mais je ne sais pas comment. Les séances sont très intense, les émotions reviennent et c'est difficile. Mais la finalité est là ! J'ai vécu des moments difficiles mais après avoir terminé de traiter le problème, on devient plus serein et on aborde les problèmes d'une manière différente. Je peux dire que je suis entièrement satisfait de cette thérapie."
Romi, 46 ans, directrice artistique
"L'EMDR est un véritable coup de baguette magique. Pour ma part, c'est une expérience thérapeutique sans précédent.
Je suis venue consulter Geraldine Khan sous les conseils de mon ostéopathe car malgré des séances à répétition des douleurs physiques persistaient. Il s'est avéré que ces douleurs étaient bien plus profondes et venaient de douleurs psychiques très anciennes.
Alors pendant 2 années grâce à l'EMDR j'ai fait un véritable voyage dans mes sentiments afin de vivre le présent autrement. Au fur et à mesure de nos rendez-vous un mieux être s'installait. L'arrêt de la prise d'anxiolytiques pris quotidiennement depuis 2 ans fut le révélateur du succès de nos séances.
Mes douleurs physiques, mon irritabilité, ma colère, mon anxiété s'amenuisaient jusqu'à disparaître. Je me suis sentie libre. Aujourd'hui je prends beaucoup plus de recul face aux situations difficiles, tout me parait plus simple, plus facile. J'ai confiance en moi, je suis sûre de moi, enfin je vais bien !"
Un grand merci à vous, Géraldine Khan.
Juliette, Chef d'entreprise en communication
"Lorsque j’ai commencé l’ICV, j’avais l’impression de faire des sauts de puce dans une vie que je savais être la mienne mais je me trouvais toujours à l’extérieur. Et puis, au fur et à mesure, c’est comme si j’avais commencé à réintégrer plusieurs parties de moi et le fil de ma vie a commencé à se dérouler de manière beaucoup plus fluide. Petit à petit, je réintégrais les événements de ma vie. Les barrières qui cloisonnaient chaque souvenir s’effaçaient peu à peu. Ce n’était plus plusieurs personnes à différents âges, mais bien une seule, plus rassemblée. J’ai appris à reconnaître les émotions liées à chacun de ces évènements comme étant les miennes et surtout comme étant passées. Au fur et à mesure, surtout, je n’avais plus peur de me confronter au passé parce que j’étais plus sereine dans le présent. J’ai su reconnaître lorsqu’une situation du présent faisait renaître une émotion liée à un souvenir et à me dire qu’aujourd’hui je suis en sécurité. En reliant tous les points de ma vie, j’ai aussi récupéré beaucoup de pans que j’avais effacés parce qu’ils étaient trop douloureux ou désagréables. Mais puisqu’ils étaient terminés, je suppose que j’ai pu les réintégrer, les reconnaître. Il s’agit peut-être de cela : reconnaître l’enfant en souffrance que l’on porte en nous et accepter tous les âges et événements de notre vie pour pouvoir appréhender le présent et le futur sereinement."
Amélia, 42 ans, responsable ressources humaines
"Le travail entrepris avec Géraldine Kahn me permet d'apprendre à mieux gérer mon stress. J'apprécie la méthode active pendant les séances et j'ai le sentiment de développer au fur et à mesure de nouvelles ressources personnelles qui me permettent d'être plus apaisée et de gagner petit à petit davantage confiance en moi."
Zoé, 47 ans, artiste peintre

« J’ai consulté Géraldine Kahn en 2015 pour tenter de venir à bout des angoisses qui m’envahissaient depuis quasiment toujours et que je n’avais pas réussi à apaiser ou faire disparaître malgré de nombreuses séances de thérapie classique.

L’EMDR a réussi à venir à bout de nombre de celles-ci. J’avais conscience qu’il me fallait me reconnecter à mes émotions profondes et anciennes et à savoir les reconnaître dans mon corps pour y accéder à nouveau. Le but n’était pas de recommencer à essayer de comprendre ce qu’il se passait en moi mais plutôt à laisser faire, à laisser venir ces ressentis enfouis. L’EMDR, en agissant sur le formatage de notre cerveau, permet à celui-ci, par associations mentales, de faire une sorte de ‘’nettoyage’’, une sorte de rangement des émotions et des douleurs associées. Ce rangement permet de remettre à leur place naturelle et chronologique les émotions qui n’ont pu être exprimées au moment où elles ont été déclenchées. Ce faisant, le cerveau et le corps comprennent qu’elles n’ont plus de lien avec notre présent et n’ont donc plus leur place dans le quotidien.

Ces séances agissent parfois immédiatement, sans que l’on s’en rende vraiment compte : quelque chose devient plus apaisé, plus fluide, plus naturel.

Parfois elles agissent en décalage, plusieurs jours après, et peuvent déclencher des moments pas toujours agréables à vivre, mais lorsque cela s’est produit pour moi, j’avais l’intuition que c’était provisoire et incontournable : le grand nettoyage était en action !

Les séances préparatoires m’ont permis de traverser ces épisodes inconfortables grâce à des outils de sécurisation que j’ai pu mettre à profit dans ces moments délicats.

Aujourd’hui, les émotions insupportables me semblent vraiment appartenir au passé. En tout cas, leur évocation ne déclenche plus en moi de peur panique et irrationnelle. C’est agréable et tout nouveau pour moi de ne ressentir que la réalité : oui, j’ai vécu cela dans mon passé, oui j’en ai souffert et aujourd’hui je peux regarder ces moments comme une partie de mon histoire, une partie qui ne définit plus entièrement ce que je suis et ce que je vis au jour le jour. Je peux exister avec cette partie de mon histoire et continuer à écrire la suite heureuse, déchargée du poids du passé.

Maintenant, au cours d’une séance, je ressens physiquement un ancrage concret : mes pieds, mes chevilles, jusqu’aux genoux sont comme des troncs d’arbre solides. Je ressens un maintien autour de mes jambes, à la fois fort et souple, qui s’adapte aux variations du terrain.

Je me sens plus forte. J’ai retrouvé l’usage de mon énergie naturelle. Je sais m’y connecter en cas de turbulences. Je me sens prête à vivre. »
Christine - 47 ans - artiste peintre

Tatiana, 44 ans, cadre

"Après avoir essayé plusieurs types de thérapies, c'est le livre de David Servan Shreiber "On peut se dire au revoir plusieurs fois" qui m'a incitée à essayer une thérapie EMDR. Je dirai un mot: bluffant! Ça fonctionne bien , même très bien. J'ai de grosses valises, et au fur et à mesure des séances je m'allège. Physiquement je sens que je laisse ces valises en chemin. Je me défais des couches entassées et je me sens plus libre. Géraldine Khan offre un espace sécurisant. Je me sens continuellement accompagnée, en confiance et respectée. Cette thérapie m'aide réellement à avancer durablement dans ma vie."